Professeur

Didier RAYNAL

Cours les mercredis et vendredis.

Le saxophone a été créé par Adolphe Sax, vers 1840, à Dinant en Belgique.

D’abord réservé à la musique militaire, il fut utilisé par Rossini et par Berlioz dès sa création, et, malgré de vives polémiques et des procès intentés à l’inventeur, s’intégra en France très rapidement à l’orchestre.

Bizet l’employa en 1873 dans « l’Arlésienne ». On peut citer également Vincent d’Indy, Claude Debussy ou Florent Schmitt. Le « Boléro » de Ravel fait entendre successivement les saxophones ténor, sopranino et soprano.

Sa sonorité claire et moelleuse, ainsi que son agilité extraordinaire a fait depuis 1920 le grand bonheur du jazz, mais a provoqué son discrédit auprès des mélomanes « classiques ».

La classe du Conservatoire de Paris, créée en 1857 par Adolphe Sax, fut supprimée, puis heureusement rétablie en 1942. C’est Marcel Mule, fondateur de l’ « école française », qui en prit la direction, et créa également un quatuor de saxophones dont la renommée fut internationale.

La réhabilitation de cet instrument, et le prestige dont il jouit auprès de compositeurs contemporains comme Berio, Nono, Boulez, entre autres, leur sont entièrement redevables.

Son répertoire est vaste, et continue de s’étendre dans les divers styles musicaux, grâce à un jeu facile qui se prête aux différentes techniques comme le glissando, le vibrato, les variétés de timbre…