Professeur

Denis ALLARD

La trompette

Instrument aérophone en bois ou en cuivre (en terre, en os, en or etc.), à embouchure, avec un tuyau cylindrique incurvé s'élargissant et se terminant en pavillon. Ce type d'instrument, dans des formes droites est joué dans l'antiquité. La trompette romaine du XIe siècle se termine par une ouverture conique. Les trompettes médiévales (ou bucines) en sont des dérivés. Elles sont d'un usage militaire, ou encore utilisées à la chasse. Les trompettes sont incurvées à la fin du XIVe siècle et deviennent peu à peu des instruments d'orchestre. Monteverdi l'emploie dans ses opéras. Une petite trompette aigüe, le darino, est abondamment utilisée par Jean-Sébastien Bach. Il a été nécessaire d'en fabriquer des versions modernes our interpréter ses oeuvres, comme la trompette en la, mise au point par Kosleck pour l'exécution de la Messe en si mineur. Vers la fin du XVIIIe siècle on a tenté sans succès de lui adjoindre un système de clefs. On l'améliore avec l'ajout d'une coulisse additionnelle permettant de varier la longeur du tuyau. Hyde et Kholer ont repris cette idée pour leur «slide trumpet» spécialisée pour les oratorios de Händel. En 1813, les Allemands Stolzel et Blühmel donnent une forme définitive à la trompette en la dotant de deux puis de trois pistons. Ainsi la trompette devient un instrument chromatique.

Cours les Mercredis